Dimanche 20 Septembre 2020

Von Miller est deuxième actif N.F.L. Un joueur révèle qu'il a un coronavirus


Von Miller, le secondeur All-Pro des Denver Broncos et le vainqueur du prix du joueur le plus précieux du Super Bowl 50, est devenu jeudi le dernier et le plus en vue de la N.F.L. Le joueur a révélé publiquement qu'il avait été testé positif pour le coronavirus.Miller ne se sentait pas bien ces derniers jours, ce qui l'a incité à se faire tester pour le virus, a déclaré son agent, Joby Branion. Miller a récemment découvert qu'il était infecté, a déclaré l'agent, et se reposait chez lui à Denver avec ce que Branion a qualifié de symptômes légers.Miller, 31 ans, prévoit de publier une déclaration vendredi avec plus de détails et de sensibiliser le public à la Branion a ajouté: Miller, le deuxième choix du repêchage de 2011, a été sélectionné au Pro Bowl huit de ses neuf années dans la ligue.Le diagnostic de Miller, qui a été signalé pour la première fois par NFL Network, a été révélé un jour après Brian Allen, un centre pour les Rams de Los Angeles, est devenu le premier NFL actif joueur de reconnaître publiquement qu'il avait été testé positif au virus. Grâce à l'équipe, Allen a déclaré qu'il se sentait bien et qu'il n'était pas à l'hôpital.Allen, 24 ans, entame sa troisième année dans la ligue et est le centre de départ des Rams. Il a fréquenté l'État du Michigan. Il rejoint l'entraîneur des Saints de la Nouvelle-Orléans Sean Payton en tant que major N.F.L. chiffres qui ont été testés positifs pour le coronavirus.Allen a rapporté éprouver certains symptômes du virus, y compris la perte de son sens du goût et de l'odorat, il y a trois semaines. «J'ai perdu tout odorat au point où j'avais des odeurs de sel ici, je les ai ouvertes, je les ai mises au nez et rien ne s'est passé», a-t-il déclaré à Fox Sports. «Tout ce que je pouvais ressentir était de la texture dans ma bouche - littéralement, c'était le seul sens que j'avais.» Allen s'était remis en état d'une blessure au centre d'entraînement de l'équipe à Thousand Oaks, en Californie, lorsque le test positif est arrivé dans quelques semaines. depuis. L'entraîneur Sean McVay a déclaré qu'après le test, les Rams ont fermé l'installation, conformément à un arrêt de la ligue mandaté par la N.F.L. Dans une note envoyée aux équipes le 24 mars, le commissaire Roger Goodell a ordonné aux équipes de fermer leurs bâtiments à tous les travailleurs sauf essentiels jusqu'au 8 avril. Le Los Angeles Times a indiqué qu'il avait depuis rouvert ses portes de manière limitée. Les Rams avaient précédemment refusé de répondre des questions sur la question de savoir si quelqu'un au sein de l'organisation a donné des résultats positifs, citant des problèmes de confidentialité. D'après des déclarations publiques sur le coronavirus, la NBA a été la ligue nord-américaine la plus touchée, avec plusieurs joueurs positifs. Le premier cas confirmé a été Rudy Gobert de l’Utah Jazz, qui a été critiqué parce qu’il avait auparavant fait la lumière sur le virus en touchant les cahiers et les microphones des journalistes. Son coéquipier Donovan Mitchell a également été testé positif, suivi par Kevin Durant des Nets, Marcus Smart des Boston Celtics et plusieurs autres joueurs, qui n'ont pas tous été nommés publiquement.Sydney Wiese des Los Angeles Sparks a été le premier W.N.B.A. joueur pour confirmer un test positif. Comme Allen, elle a perdu son sens du goût et de l'odorat, même si elle a déclaré la semaine dernière qu'elle s'était rétablie.Le monde tentaculaire du football compte des dizaines de milliers d'athlètes internationaux et, sans surprise, sa part de cas de coronavirus. Paulo Dybala de la Juventus, Callum Hudson-Odoi de Chelsea et le directeur d'Arsenal Mikel Arteta figurent parmi les noms les plus en vue pour avoir confirmé des tests positifs. les joueurs sont connus pour avoir été testés positifs, les Yankees ont annoncé que deux ligues mineures non identifiées dans leur système l'avaient fait.