Samedi 19 Aout 2017

Points forts/Points faibles : les anticiper pour écrire un roman dans de bonnes conditions

Connaître ses points faibles pour écrire un livre

Nous l’avons vu, l’introspection est nécessaire lorsque l’on souhaite écrire un livre. Construire une histoire est un véritable projet personnel et nécessite organisation ainsi que motivation. Avoir l’idée, rédiger quelques premières pages n’est que la première étape d’une aventure bien plus élaborée. Le questionnement personnel est primordial et la première interrogation, nous l’avons vu précédemment est la définition de l’objectif.

Apprendre l'espagnol grâce au cours de langue en ligne

Le second point important à définir est l’ensemble des points forts et points faibles de l’auteur. On peut retrouver plusieurs items :

  • Se lancer dans une séance d’écriture
  • Développer son imagination pour rédiger une histoire digne d’intérêt
  • Savoir maintenir l’intrigue et ne pas se disperser
  • Réaliser des descriptions
  • Ecrire avec style et le garder tout au long de l’œuvre
  • Se relire et corriger
  • Rédiger à la vitesse de ses pensées

&nbsp

Il faut retenir ces conseils pour écrire un roman. Prenons l’exemple d’une personne à l’imagination débordante mais dont la préférence est la télévision lorsqu’il a un moment de repos. Cette personne devra trouver un moyen de se détacher de la télévision pour se forcer à se poser et écrire. On peut imaginer une solution telle que sortir pour écrire, ou se mettre un chronomètre pour la télévision et garder du temps pour écrire. Dans le sens inverse, quelqu’un qui a des difficultés d’imagination mais aucun problème pour se mettre à écrire, va être plutôt confronté à la page blanche. Pour lui, une solution serait d’écrire en musique, dehors pour s’inspirer des mouvements et bruits de son environnement ou bien d’autres possibilités.

Ne pas hésiter à utiliser un logiciel d’écriture pour écrire un roman ou une biographie…

Co-libr-e - Logiciel pour écrire un livre - Espace d'écriture

S'inspirer d'autres auteurs

Pour parler de style, item éminemment complexe, il faut se convaincre que chacun a le sien. Alors bien sûr certains auteurs trouvent aisément un style plaisant aux lecteurs mais la facilité n’est pas identique pour tous. L’un des meilleurs conseils pour améliorer sa technique d’écriture est de lire régulièrement et tous types d’œuvres. De nos jours, trouver du temps pour écrire et lire en plus de s’occuper des enfants, poursuivre sa carrière professionnelle… est difficile, il faut se l’avouer. Alors, à minima, en complément d’une obligation d’écrire plusieurs fois par semaine, écrire nécessite la lecture de quelques pages d’autres auteurs, plusieurs fois par semaine. Les types d’œuvres à choisir dépendent du type d’œuvre que l’apprenti écrivain souhaite rédiger. Ceci est d’ailleurs un second point à définir clairement pour se sentir à l’aise tout du long du projet d’écriture. Le ton sera-t-il humoristique, dramatique, engagé… ? De même, quel type d’œuvre l’auteur souhaite-t-il écrire est une question importante. Selon les réponses à ces questions, on lira plutôt du Balzac, Maupassant, de Kerangal, Tessarech, Camus ou encore Musso…


Partager cet article

Commenter cet article