Vendredi 23 Juin 2017

Snapchat au service des politiciens français

Quand les politiciens français se mettent au Snapchat pour communiquer avec leurs électeurs potentiels. Le défi étant de répondre à leurs questions en 10 secondes.

Entre Emmanuel Macron et Marine le Pen qui aiment bien s’affronter, ils ont choisi de communiquer avec un électorat jeune. Le canal choisi a été leur média de prédilection, à savoir : les réseaux sociaux, et plus particulièrement Snapchat. Encore un troisième candidat ayant surfé sur la vague c’est Benoît Hamon.

Questions/réponses à travers Snapchat

A partir de leur QG de campagne électorale, les candidats à la présidentielle se sont adressés à leur public.


Entre Hamon qui parle du revenu universel d’existence et Macron qui insiste sur la culture et son désir qu’elle soit accessible aux plus jeunes, plusieurs sujets ont été abordés.

Quant à Marine le Pen, elle pense faire un lifting complet du paysage politique, sociale et monétaire de la France. Ceci dit, tous les trois ont usé de leur charme et d'un peu d'humour pour créer un lien avec leurs auditeurs.

Intérêt de s’affranchir des médias classiques

Le fait de passer par les médias classiques, oblige les politiciens à suivre : le format du programme télé, un timing précis, une thématique… Le chroniqueur ou le présentateur télé est le maitre à bord, c’est lui qui orchestre l’émission et les questions.


Donc l’invité ne pourra pas passer le message voulu et parfois même il est déformé. Comme dans le cas de Jean Luc Mélenchon, qui prône, lui aussi, la communication à travers les réseaux sociaux. Il a sa propre chaine YouTube, dans laquelle il s'exprime en toute liberté. Ce canal de communication lui permet, comme à ses adversaires, de s'adresser directement aux gens sans intermédiaire. Elle constitue leur propre média, à travers lequel, ils peuvent présenter librement leur programme, sans être coupé par une tierce personne et peuvent ainsi répondre aux questions de leur électorat potentiel et tenter d’en convaincre le maximum.


Partager cet article