Mercredi 23 Septembre 2020

Coronavirus: demande la reprise des services de secours après la mort


Copyright de l'image
                 Retour à Shore
                
            
            
            Légende
                
                    Un courant de refoulement a causé des problèmes aux surfeurs à Perranporth
                
            Le RNLI a été critiqué pour ne pas avoir de sauveteurs sur les plages après la mort de deux personnes lors d'incidents distincts à Cornwall. Une jeune fille de 17 ans coincée sous un bateau chaviré et un homme tiré de la mer sont décédés lundi. Un conseiller a exhorté le service de secours à redémarrer "le plus rapidement possible" pour aider à sauver des vies. Le RNLI a déclaré qu'il avait été installé "une situation impossible" et faisait ce qu'il pouvait pour redémarrer son service.Mais dans une lettre ouverte, le directeur général de l'organisme de bienfaisance Mark Dowie a appelé le gouvernement à restreindre l'accès aux plages "avant que d'autres vies ne soient perdues". Il a écrit: "Nous 'demandons de l'aide pour gérer une situation impossible - nous demandons au public de tenir compte de nos conseils de sécurité et nous demandons au gouvernement de restreindre l'accès à la côte jusqu'à ce que nous ayons des patrouilles de sauveteurs sur les plages. " Les décès sont survenus après des avertissements sur des conditions dangereuses au cours du week-end férié.
                
                
                
                
                
                 Copyright de l'image
                 Peter Cash
                
            
            
            Légende
                
                    Un homme est dans un état grave à l'hôpital après avoir été retiré de la mer à Porthtowan
                
            La RNLI a suspendu ses patrouilles de sauveteurs en mars et a depuis annoncé son intention de patrouiller 70 plages cet été plutôt que ses 240 habituelles.La fille locale qui est décédée était avec trois autres personnes qui ont survécu après le chavirage de leur bateau sur le Doom Bar près de Padstow, qui n'est pas un vers 12 h 45, un homme a également été déclaré mort après avoir été tiré de la mer près de Constantine par un sauveteur RNLI hors service vers 12 h 25 lors d'un sauvetage séparé, un homme a été tiré de la mer à Porthtowan par un sauveteur RNLI en congé, et a été emmené à l'hôpital dans un état grave. Oliver Huntsman, du Bude Surf Lifesaving Club, a déclaré que les sauveteurs étaient "un service de première ligne" et a appelé la direction de la RNLI à "tirer leurs chaussettes ". "Les ambulanciers paramédicaux ne se sont pas arrêtés pendant huit semaines pour comprendre comment ils peuvent protéger leurs ambulanciers", a-t-il dit. "[The RNLI] ont eu huit semaines de plages fermées pour mettre au point un plan. "
                
                
                
                
                
            
            
            Légende
                
                    Des panneaux à Chapel Porth avertissent les baigneurs que les sauveteurs de la RNLI ne sont pas en service
                
            Steve England, du magazine de surf Carve, surfait quand il s'est impliqué dans le sauvetage de son ami à Porthtowan. "Personne ne comprend pourquoi le RNLI n'agira pas", a-t-il dit. "Les ex-sauveteurs sont là, ils n'osent pas quitter le plage, ils n'osent pas arrêter de regarder l'eau. "Chris Lowry, du Porthtowan Surf Lifesaving Club, a également été impliqué dans ce sauvetage et a déclaré que les sauveteurs étaient prêts à intervenir." C'est un témoignage de nos sauveteurs à quel point ils sont désireux d'obtenir impliqués, ils ne peuvent pas rester les bras croisés ", a-t-il déclaré. Le conseiller de Cornwall Pete Mitchell a déclaré que les autorités contribuaient 1 million de livres sterling par an à la RNLI pour le service de sauveteur." Je n'arrive pas vraiment à comprendre pourquoi ils se tiennent à l'écart ", at-il dit." Je pense qu'ils doivent vraiment regarder les choses très attentivement et retourner sur les plages le plus rapidement possible. "
                
                
                
                
                
            
            
            Légende
                
                    Les plages étaient occupées le week-end férié
                
            La RNLI a déclaré qu'elle était "incroyablement désolée" d'entendre parler des incidents survenus le week-end et faisait tout son possible pour mettre en place un service de sauveteur opérationnel le plus tôt possible. "Cela doit être sans danger pour nos sauveteurs et le public lorsque le risque posé par le coronavirus est toujours une menace très réelle ", a-t-il ajouté. M. Dowie a déclaré que le redémarrage du service lors d'une pandémie n'était pas simple. Il a déclaré à la BBC Radio Cornwall que le RNLI avait besoin de" temps pour se former et se préparer à des directives médicales en constante évolution concernant ce que nous pouvons et ne pouvons pas faire sur la plage "." Tout cela a pris du temps, c'est pourquoi nous avons dit clairement que nous ne serions pas sur la plage le week-end dernier ", a-t-il déclaré. Mais M. Dowie a déclaré que les sauveteurs RNLI seraient "plusieurs" plages de Cornwall ce week-end. "Il s'agit d'une opération majeure avec 240 plages normalement et 1 600 personnes, ce n'est pas aussi simple que de mettre une ou deux personnes sur une plage et nous travaillons aussi vite que possible et c'est tout ce que nous pouvons faire ", a-t-il déclaré.