Dimanche 13 Juin 2021

Ce qui vous attend face à la perte d'un être cher


Suite à la mort d’un proche, d’un époux, d’un enfant ou d’un parent, vous devez faire face, prendre vos responsabilités et vous acquitter de plusieurs tâches. Il est normal qu’on puisse se sentir perdu et désorienté face à une telle situation. Malgré tout, il est important de relever la tête et d’aller de l’avant. Votre première mission est de vous occuper des obsèques, mais ce n’est pas tout. Une liste de tâches vous attend, aussi bien avant l’enterrement ou la crémation que plus tard.

Avant les obsèques

Les formalités administratives

Il est impératif d’informer les autorités après la mort d’un être cher. Si aucun médecin n’est présent au moment du décès, vous devez en faire venir un pour constater la mort. En effet, seul un représentant du corps médical est habilité à délivrer le certificat de décès, un document important pour les formalités administratives. Muni de ce certificat, vous devez vous rendre auprès de la mairie ou de la commune afin de déclarer le décès. Notez que vous pouvez aussi confier cette tâche à l’agence des pompes funèbres, si elle est incluse dans le contrat.

Ce qui vous attend face à la perte d'un être cher

L’annonce du décès

Les membres de la famille devront être les premiers au courant. En plus, les voir après la perte d’un proche peut être d’un grand réconfort. Pour les informer, les moyens classiques comme le téléphone ou les réseaux sociaux feront très bien l’affaire. Il ne faut pas non plus oublier les amis proches du défunt et ses collègues de travail. Il est conseillé de rédiger un avis de décès qu’il faut publier si nécessaire. De la même manière, son lieu de travail devrait aussi être informé si le défunt était encore en poste.

L’organisation des obsèques

La famille doit notamment faire appel à une agence funéraire pour la prise en charge du corps depuis la chambre mortuaire jusqu’à l’enterrement ou la crémation. L’agence s’occupe principalement de l’organisation des obsèques, mais aussi d’autres tâches. Notez qu’elle est une entreprise dont les services sont payants. D’ailleurs, chaque agence pratique sa propre politique de prix. C’est pourquoi vous devez vous convenir avec l’agence d’un contrat qui inclut un ensemble de prestations. Il existe notamment celles qui sont obligatoires et celles qui sont facultatives.

Sont inclus dans les prestations obligatoires, l’organisation des funérailles et de la cérémonie religieuse, le transport du défunt, l’inhumation ou la création et la fourniture des différents moyens humains et matériels nécessaires. Au contraire, l’impression des avis de décès et des remerciements ou la préparation d’un repas après les obsèques font partie des prestations facultatives. Outre le prix, la liste de ces différentes prestations facultatives peut être les critères du choix de l’agence funéraire.

D’autres tâches qui vous attendent

L’aspect pratique des obsèques est le plus souvent pris en charge par l’agence funéraire. De votre côté, vous devez prendre en charge certaines parties qui peuvent honorer le défunt. C’est par exemple le cas de la confection d’un objet personnalisé qui honore sa mémoire. Une plaque funéraire peut refléter le caractère du défunt par exemple. De la même manière, des lettres de remerciements personnalisés est un grand témoignage de respect pour les personnes présentes lors des obsèques.

Après les obsèques

S’occuper des différentes formalités

Plusieurs formalités attendent encore les membres de la famille après les obsèques. Le défunt avait sûrement différentes activités, il est de temps de s’en occuper. Au niveau professionnel par exemple, il est important d’officialiser son décès et de récupérer à la fois ses affaires et ses droits auprès de l’entreprise. S’il était chef d’entreprise, il est impératif d’organiser la continuité de ses activités si possible malgré son absence. De la même manière, s’il travaillait dans le domaine libéral, il est important d’annoncer son décès à ses clients et ses partenaires.

Les questions de succession doivent aussi être réglées. Il peut être important de s’informer auprès du notaire s’il a déposé un testament sur ses avoirs. Un passage à la banque et auprès des différents organismes financiers sera aussi nécessaire. S’il avait des arriérées, des prêts en cours ou des polices d’assurance, il convient d’informer l’organisme en question et d’entamer les procédures en vue de rompre les différents contrats. Si le défunt avait aussi une assurance vie ou un équivalent, plusieurs démarches vous attendent pour en tirer profit si vous en êtes le bénéficiaire. Par ailleurs, il ne faut pas oublier d’informer la Sécurité sociale et la mutuelle.

Enfin, il est conseillé de nos jours d’effacer les données numériques du défunt. Les comptes sur les réseaux sociaux ou les réactions sur les forums doivent par exemple être effacés par prudence. En effet, ces données peuvent être utilisées par des personnes malveillantes dans différents contextes.

Penser aussi à soi-même

Le décès d’un proche peut affecter chaque personne différemment. Dans tous les cas, si vous êtes l’une des personnes les plus proches du défunt, vous ne devez pas minimiser les conséquences psychologiques du décès sur vous-même. Dans ce genre de situation, il convient de différencier les réactions à chaud et les réactions à froid. Le déni, les larmes ou les colères peuvent être des réactions à chaud qui peuvent être contrôlées assez rapidement, surtout lorsqu’on est entouré de proches. Les réactions à froid, au contraire, peuvent avoir des conséquences plus graves. En effet, elles surviennent surtout après les obsèques, lorsque tout le monde ou presque est parti. Chacun a sa manière de vivre ces instants. Certains ont seulement besoin de reprendre leurs activités habituelles, tandis que d’autres ont besoin de s’évader. Certains ont aussi besoin de rester seuls tandis que d’autres ont surtout envie de parler et de se confier. Enfin, le recours à un psychologue n’est pas du tout exclu pour certains.

Continuer sa vie

Continuer sa vie ne signifie pas forcément poursuivre comme si de rien n’était. C’est peut-être uniquement le cas si vous n'habitez sous le même toit et si vous n’aviez pas l’habitude de vous voir souvent. Dans le cas contraire, les habitudes de vie et l’espace de vie vont forcément changer. À un certain moment, vous serez peut-être amené à refaire la décoration de la chambre du défunt. Pour d’autres, il serait même opportun de déménager par exemple pour une maison plus petite ou plus près de ses activités professionnelles. Quoi qu’il en soit, de grands changements vous attendent.

Thomas
Thomas

Journaliste freelance, fan d'aviron et de voyages.