Mercredi 18 Octobre 2017

Tatouage et douleur font-il un seul mot ?

Il est clair que le tatouage n'est pas une partie de plaisir, le plus difficile étant finalement de s'habituer aux 5 premières minutes quand les faisceau d’aiguilles entre dans la peau entre le derme et l’épiderme. Il y a des zones plus sensibles mais cela dépend des personnes mais généralement il s’agit des zones où l’épaisseur de chair et de muscles est moindre, soit les endroits où la peau est très fine et en général peu exposée par exemple : Le dessus de la main et le poignet, l’intérieur des doigts, Les oreilles et leur proximité, Le long de la colonne, Les aisselles, Les côtes, Le genou et sa proximité, Le cou, La poitrine et le torse … etc

Concernant les parties moins douloureuses, on trouve les zones classiques comme L’avant-bras, Les fesses, Le ventre…par contre on trouve des zones du corps déconseillé pour faire un tatouage et cela pour plusieurs raisons, on cite d’entre elles le fait que l’encre ne tient pas en dessus et d’autre part à cause de la douleur insupportable soit sur au moment de la séance ou après au moment de la cicatrisation, on cite quelque zone de cette nature, les yeux, le visage, la langue…

Cependant il est à noter que généralement le tatouage est douloureux. Il est donc préférable d’y aller en ayant bien dormi, bien mangé et en étant détendu. Un risque d’évanouissement (malaise vagal) n’est pas à exclure si ces paramètres ne sont pas pris au sérieux. Se poser la question de la crème anesthésiante. Doit on l’utiliser ou non… Certains diront que la douleur fait partie du charme de se tatouer… Le fait est que cette douleur est supportable. Etre détendu la supprime considérablement. mais pour d’autres personnes ce n’est pas le cas donc il faut envisager d’utiliser une crème de type Dr. Numbqui est une  crème anesthésiante topique non grasse  qui contient de la lidocaïne et de la prilocaïne pures, en quantité maximale recommandée parla Food and Drug Administration (Administration américaine des aliments et médicaments). La lidocaïne et la prilocaïne sont des anesthésiques locaux utilisés en dermatologie, notamment en applications locales afin d'obtenir une anesthésie de la peau avant un acte de tatouage ou de piercing ainsi même pour des traitements laser.

Cette crème anesthésiante pour tatouage contient 13 % de lidocaïne et de prilocaïne ce qui la rend l’effet anesthésique rapide et durable, d’environ 4 heures, sans oublier sa structure à base d’eau et donc non grasse en plus elle ne provoque pas d'effets secondaires, ainsi on aura un effet anesthésique de la peau Jusqu'à 4 heures comme on l'a déjà mentionné précédemment. Ce qui fait Vous n'aurez  pas à endurer de longues heures de douleur pour rien. Et pour une bonne utilisation ce cette crème on doit l’appliquer correctement; Premièrement on lave la zone en question, après on applique une couche épaisse de cette crème anesthésiante, on la frotte bien  pour que la peau puisse l’absorber, on ajout une fine couche et on là couvre avec une pellicule plastique standard. Et pour finir on Laisser la pellicule de plastique jusqu'à ce qu'elle soit retirée par le professionnel avant la procédure.

En conclusion, n’oubliez pas que le la tatouage est synonyme de douleur peut être elle est tolérable par quelques uns mais pas pour tous donc si vous êtes terriblement angoissés par ça, n’hésitez pas à acheter la crème anesthésiante dr. Numb et l’appliquer correctement pour un résultat optimal et sans douleur, et là votre tatouage sera qu’un beau souvenir.

douleur tatouage avant bras

tatouage avant bras douleur


Partager cet article

Commenter cet article