Samedi 16 Fevrier 2019

Woody Allen réclame 68 millions de dollars à Amazon

Woddy Allen attaque Amazon. Selon le réalisateur, l’entreprise de Seattle aurait rompu son contrat en raison des accusations d’agression sexuelle dont il fait l’objet. Bilan : son dernier film « A Rainy Day in New York » ne sortira jamais en salle, ni sur la plateforme. Pour la peine M. Allen réclame la somme de 68 millions de dollars…

De « fausses allégations vieilles de 25 ans »

Woody Allen réclame 68 millions de dollars à Amazon

Cela fait des années que Dylan Farrow, la fille adoptive de Woody Allen, accuse son père d’agression sexuelle. Celle qui avait 7 ans au moment des faits avait retrouveé une certaine force intérieure après les révélations de l’affaire Weinstein et le mouvement #Metoo, et avait recommencer à raconter son histoire.

Woody Allen s’était toujours défendu des accusations de sa fille, les qualifiants de « fausses allégations vieilles de 25 ans ». Si le réalisateur oscarisé semble s’en sortir plutôt bien avec la justice (l’authenticité des accusations n’a jamais été établie) il n’en sera désormais plus de même avec sa carrière.

Alors que son dernier film A Rainy Day in New York, terminé depuis 6 mois, a déjà vu sa date de sortie repoussé par Amazon, Woody Allen va à présent devoir se faire à l’idée que son bébé ne trouvera jamais son public.

D’après Variety, Amazon semble ne plus vouloir travailler avec Allen et refuserait même de lui verser les 9 millions de dollars prévus au contrat.

Plusieurs acteurs et actrices du long-métrage en question se sont ralliés à la plateforme, ont exprimé leur intention de ne plus collaborer avec le réal, et se sont engagés à reverser leur cachet (pour deux d’entre eux) à l’association Time’s Up qui lutte contre les agressions sexuelles.

Woody Allen semble désormais pris dans un tourbillon dont il aura beaucoup de mal à se sortir. Il raconte même avoir été obligé de décommader  » des personnes très reconnues ».

On compatit.

On espère que ses 68 millions de dollars l’aideront à remonter la pente.

Commenter cet article
Un Escape Game inspiré de l'univers Harry Potter a ouvert à Bordeaux

Fermer