Samedi 21 Octobre 2017

Les muses des créateurs de modes, du statut d'inspiratrice au statut de marketeur

Depuis toujours les femmes ont joué un rôle important dans la mode. Leur beauté, leur singularité physique et parfois leur simple gestuelle ont inspiré les artistes dans leur ouvres. Retour sur la relation très particulière entre les créateurs de modes et leur muses.

Les muses des créateurs de modes, du statut d'inspiratrice au statut de marketeur

Le terme muse a trouvé son origine dans la mythologie grecque. Le terme désigne en général une femme qui a le pouvoir de déclencher le désir de crée ou d'inspirer un artiste. Parmi les femmes à qui l'on doit les chefs d'œuvres de grands couturier ou qui ont incarné leur style, on peut citer l'actrice américaine Audrey Hepburn. Pour la conception de La robe mythique décolleté bateau, Hubert Givenchy s'est inspirée d'elle. Pour son film « Sabrina », l'actrice a demandé à la maison de couture de lui créer une robe cérémonie.

Suivant le goût et le désir de l'actrice, Givenchy a modifié des pièces de sa collection printemps qui a été sortie en 1953 et c'est ainsi que la robe décolleté « sabrina » est née et elle est devenue une pièce emblématique de la marque. Depuis cette collaboration, l'image de Givenchy a été associée à Audrey Hepburn. Plus tard, Ralph Lauren a même affirmé dans une interview que l'image d'élégance et de sophistication de la marque est en partie dû à la jeune femme. Une autre qui a inspiré un des plus grands créateurs de mode est Betty Catroux. La morphologie et le style garçon manqué du mannequin a inspiré Yves saint Laurent pour créer le smoking féminin révolutionnaire de sa collection en 1966.

Les muses des créateurs de modes, du statut d'inspiratrice au statut de marketeur

Mais si auparavant les designers entretenaient une relation très particulière avec leurs muses. Aujourd'hui, les muses, égéries, icônes n'ont plus le rôle d'inspiratrice au sein des marques de luxe. De nos jours les grandes maisons changes d'égéries comme elles changent de chemise. Elles ne sont plus les personnes qui vont représenter leur image en fonction de leur sens du style ou de leur originalité. Elles les choisissent en fonction de l'influence qu'elles ont sur les consommateurs. Un exemple concret est le cas de la chanteuse Rihanna.

La star américaine est loin de représenter l'image chic et luxurieuse de Chanel, pourtant celle-ci vient d'être récemment nommé égérie de la marque. Avec plus 90 millions de followers sur facebook, 47 millions sur twitter, 21 millions sur Instagram, La jeune femme est un atout pour la maison de luxe pour toucher et se rapprocher des clientes plus jeunes et booster ses ventes.

Et oui l'industrie de la mode semble avoir bien changé !


Partager cet article

Commenter cet article