Jeudi 17 Aout 2017

Jean Luc Boeuf : Le recrutement en collectivité locale

Le recrutement est naturellement le moment fort de la vie professionnelle de l’agent territorial, selon Jean Luc Boeuf, expert dans le domaine de la décentralisation et les collectivités territoriales,. Très souvent, il va constituer la porte d’entrée pour une collectivité qu’il va servir durant l’ensemble de sa vie professionnelle.

Cette vie professionnelle d’un agent public local se traduit par un véritable itinéraire et se déroule en plusieurs étapes durant lesquelles il est susceptible d’exercer divers métiers, selon son poste d’affectation ; de progresser dans sa carrière par avancement d’échelon ou par avancement de grade, à l’ancienneté ou par examen professionnel et d’évoluer en accédant à un cadre d’emplois de catégorie supérieure, par concours interne ou promotion interne, avec ou sans examen professionnel.

La continuité de sa carrière n’est interrompue par le changement d’employeur ni par le changement d’activité. Telle est la complexité de la fonction publique territoriale : être en quelque sorte propriétaire de son grade, devoir être recruté par un élu et pouvoir en changer, si tant est qu’un autre exécutif veuille vous recruter.

Jean Luc Boeuf : Le recrutement en collectivité locale

Comme pour les agents de l’Etat, le concours est la règle de recrutement dans la fonction publique territoriale, sur conditions d’âge, de nationalité, de diplômes, etc. Sachant toutefois que l’inscription sur liste d’aptitude n’induit pas de recrutement automatique, la recherche d’emploi incombe au lauréat. Le recrutement sous contrat est possible selon de multiples modalités, fonction notamment de leur durée.

Le système de concours implique la soumission égalitaire à une série d'épreuves définies de candidats postulant à un cadre d'emploi précis ; sachant qu'ils sont sélectionnés aux vues de leurs résultats et en fonction du nombre de places ouvertes dans ce cadre d'emploi. Mais au delà de cette spécificité, le recrutement au sein des collectivités locales doit faire face à des défis communs à la sphère publique et privée, en étant soumis à la loi de l'offre et de la demande. Du coup d'autres voies de recrutement sont mises en œuvre par les collectivités locales, et contribuent à discréditer d'autant plus le concours.

Du côté de l'offre, le marché national met en concurrence secteur privé et public, ce dernier jouissant d'une plus faible attractivité; en outre le marché de l'emploi est devenu européen, et le système des concours se heurte de plus en plus aux obligations communautaires de non discrimination et de reconnaissance des diplômes qui promeuvent la mobilité des travailleurs.

Du côté de la demande, les collectivités locales, de par leurs responsabilités accrues et la diversification de leurs missions, ont de plus en plus de besoins spécifiques et techniques.


Partager cet article

Commenter cet article