Jeudi 15 Novembre 2018

Pierres précieuses : Komansky donne son avis sur l'émeraude

Le négociant en émeraude Komansky a récemment publié une étude sur les préférences des consommateurs en matière de joaillerie. Le constat est clair : en 2018, les ventes de joyaux arborant des émeraudes ont été en nette augmentation.

Komansky, une étude multi-critères sur l’émeraude

L’étude Komansky s’est faite à partir de plusieurs critères. En amont tout d’abord, Komansky s’est référé aux ventes d’émeraudes brutes lors d’enchères effectuées par lot par les groupes miniers, notamment à Lusaka, Singapour ou Jaipur. Puis, les chercheurs ont analysé les ventes d’émeraudes taillées à destination du secteur de la joaillerie ou de l’horlogerie. Mais cette étude ne s’est pas arrêtée à une simple analyse des chiffres. Ils ont voulu véritablement sentir la tendance. Ils se sont penchés sur les occurrences de recherche sur internet concernant l’émeraude, combien de requêtes ont été posées sur le moteur de recherche Google. Enfin, l’équipe a étudié tous les articles presses publiés depuis janvier 2018 et a recensé toutes les parutions faisant état d’acteurs, chanteurs, célébrités ayant arboré des émeraudes lors de cérémonies depuis le début de l’année. Le constat de cette étude est, en dépit de sa démarche peu orthodoxe, est assez étonnant.

Les joailliers ont plébiscité l’émeraude

Le secteur de la joaillerie constitue 90 % des achats d’émeraudes auprès des négociants. Autant dire que ces achats sont essentiels pour l’industrie. En 2018, les grands joailliers ont dans un bel ensemble favorisé l’émeraude dans leur collection.

Chopard, Van Cleef & Arpel, Cartier, tous ont proposé des collections où l’émeraude était reine. La collection Coloratura que Cartier a récemment présentée lors d’une exposition exclusive a permis de découvrir ses plus belles créations ornées d’émeraudes. Cet intérêt des joailliers n’est pas passé inaperçue des consommateurs. En 2018, la tendance a été à l’émeraude et une nouvelle demande s’est révélée. Pour des bijoux comme les bagues de fiançailles, l’émeraude fait une percée très remarquée sur un créneau où le diamant avait jusqu’à présent l’exclusivité. La tendance, aujourd’hui, est à des solitaires en émeraude ou des alliances en émeraude pour des bagues d’engagement. Impensable, il y a encore quelques années.

Une exposition très médiatisée grâce aux actrices et stars

Depuis le début de l’année, il n’est pas une cérémonie où l’on ait vu actrice ou chanteuse défiler sur les tapis rouge en arborant les plus belles émeraudes. Golden Globe, Festival de Cannes, Oscar, et plus récemment les Emmy Awards ou les MTV Music Awards, partout les émeraudes étaient reine. Le rôle prescripteur des vedettes a conduit le grand public à redécouvrir cette gemme. L’émeraude est devenue tendance en 2018. Et tout laisse à croire que 2019 devrait voir le dynamisme de cette demande se confirmer.

L’étude effectuée par le négociant en émeraude Komansky est intéressante car l’on y trouve les éléments objectifs habituellement peu pris en compte dans ce type d’études, comme par exemple l’exposition médiatique. Loin d’être superficiel, ce lien apporte des éléments factuels qui ont le mérite d’apporter des réponses concrètes concernant l’attirance du public pour l’émeraude.

L’ étude Komansky effectuée en interne peut-être demandée à la société en envoyant un mail à contact@komansky.com

Commenter cet article
Vêtement grande taille : que choisir quand on a des hanches ?

Fermer