Dimanche 22 Octobre 2017

La chirurgie esthétique : le nouveau défi chinois

La Chine est désormais le 3ème pays consommateur de chirurgie esthétique au monde après les Etats-Unis et le Brésil. Une réalité qui nous laisse parler d'un choix économique structurel entrepris par les chinois pour se spécialiser dans ce domaine.

La chirurgie esthétique : Le nouveau défi chinois

La langue des chiffres

La Chine s'est éveillée et compte alors exploiter ses ressources dans le remodelage physique de son peuple et toute personne voulant bénéficier des avantages que présente ce pays en cette discipline. On parle même d'industrie de chirurgie esthétique qui génère plus de 62,2 de milliards de dollars (dépenses consenties par les chinois à ces opérations) et un nombre de 7 millions de patients en 2014.

C'est en effet le plein boom pour ce secteur puisque trois années en arrière, seulement un million de chinois passaient sous le bistouri, soit une terrible augmentation de 6 millions de patients en seulement 3 années. Et on remonte encore en arrière, on trouvera qu'au début du 21ème siècle, ces interventions intéressaient seulement quelques personnes souffrantes de défiguration physique à cause d'un accident ou d'une maladie.

Le pays d'un milliard de population compte aussi plus de 10000 cliniques de chirurgie esthétique et le nombre connaîtra sûrement une hausse avec l'essor continu de la demande.

Que veulent les chinoises ?

Avec une majorité de patientes de la gente féminine, la Chine propose une offre diversifiée qui satisfait les requêtes  de tout le monde. Entre les opérations d'augmentation mammaire de déridage des paupières, les objectifs des chinoises restent pratiquement similaires et ce sont alors ces deux interventions en plus du renforcement de l’arête nasale et la liposuccion qui ont le plus de succès dans ce pays.

Cependant, on ne doit pas aller si loin pour le comprendre : les chinoises sont fascinés par le standard de beauté occidental et avec le développement économique que connaît le pays, la transformation physique est devenue plus libre et facile.

Les chinois misent de plus en plus sur cette discipline médicale, un choix que plusieurs autres pays l'ont déjà pris comme le cas de la chirurgie plastique en Tunisie ou encore en Corée du Sud perçus comme de réels concurrents de la Chine.


Partager cet article

Commenter cet article