Jeudi 5 Decembre 2019

Critique La Tour 2 Contrôle Infernale


La semaine dernière est sortie en France La Tour 2 Contrôle Infernale, suite ou plutôt prequelle de la Tour Montparnasse Infernale, film culte pour toute une génération, sorti en 2001.
Que faut-il attendre du retour d’Eric et Ramzy au cinéma ? Réponse.

Pour toute une génération et bien qu’il ne soit pas un chef d’œuvre du septième art, La Tour Montparnasse Infernal est devenu une véritable référence. C’est donc après ce film, mais aussi après Steak, Double Zéros, Seul Two ou encore la série H qu’Eric et Ramzy reviennent devant la caméra avec La Tour 2 Contrôle Infernale avec Eric Judor à la réal’ (Seul Two, Platane). Jetons maintenant un oeil au synopsis du film :


Octobre 1981.Ernest Krakenkrick et Bachir Bouzouk sont deux brillants pilotes de l’armée française. Suite à une malencontreuse erreur au cours d’un test de centrifugeuse, ils perdent une partie de leur potentiel intellectuel. L’armée voulant les garder dans l’aviation, on leur trouve un poste de bagagistes à Orly Ouest.
Et là  ... la genèse des aventures de nos deux laveurs de carreaux de La Tour Montparnasse Infernale.

Ce film étant donc le prequel de celui sorti en 2001, Eric et Ramzy ne reprennent pas exactement leurs rôles d’époque, mais plutôt les pères de ces derniers. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont encore plus débiles que leur fils, mais je reviendrais dessus plus tard. Marina Foïs est elle aussi de retour dans le rôle de la mère de Marie-Joelle (personnage qu’elle interprétait dans le premier film), SergeRiaboukine est lui aussi de retour. Notons enfin la présence de monsieur Philippe Katerine dans le rôle du grand méchant totalement mégalo (meilleur élément du casting).

L’arrivée de La Tour 2 Contrôle Infernale ne m’enchantait pas pour plusieurs raisons : premièrement, car La Tour Montparnasse Infernale est un des films cultes de ma génération. Le genre de film où je connaissais chaque réplique par cœur, et l’idée d’en avoir une suite 15 ans après ne m’a pas spécialement emballée.Deuxièmement parce que le sujet, le ton, et l’humour de ce film sont resté bloqué en 2001. Donc oui cela fonctionnait parfaitement à l’époque, mais aujourd’hui ce n’est tout simplement plus d’actualité…

Le principal problème du film est qu’il tombe trop rapidement dans le gag à outrance. Les blagues sont à 99 % pas drôles, lourdes au possible à la limite du vomitif. La débilité des héros qui à l’époque était sympathique, presque attachante est devenue dans ce film exacerbant et vomitive. Eric et Ramzy nous livrent des caricatures ratées de leurs personnages de 2001, un gros gâchis. Malgré ça, je ne crache pas totalement sur l’humour de ce film, car je dois bien avouer que certaines blagues m’ont fait mourir de rire et sur ce point je salues le travail d’écriture d’Eric Judor qui arrive à nous proposer des gags totalement bizarres sur le moment et qui prennent tout leur sens plus tard dans le film.

Au final, ce qui sauve légèrement La Tour 2 Contrôle Infernale ce n’est pas son scénario ni même le duo d’acteurs principaux, mais c’est surtout le reste du casting. Marina Foïs reprend à merveille son personnage sarcastique et est toujours aussi drôle à l’écran, mais c’est surtout le grand Philippe Katerinequi crève l’écran. Connu pour son coté décalé dans la musique, le chanteur se révèle être un très bon acteur en nous offrant un méchant drôle, mégalo, mais totalement à la ramasse. Enchaînant les fautes de Français toutes plus insupportables les unes que les autres, l’acteur se montre aussi très attachant malgré ses grosses crises de folie.

Pour conclure, La Tour 2 Contrôle Infernale n’est clairement pas le film que l’on attendait, il n’est pas le digne successeur de La Tour Montparnasse Infernale, il n’est pas vraiment drôle, et est loin d’être un bon film…Eric et Ramzy ont clairement raté leur coup et c’est bien dommage, car le pitch du film aurait pu nous offrir une bonne heure et demi de divertissement…

Thomas
Thomas

Journaliste freelance, fan d'aviron et de voyages.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
Critique En mai fais ce qu’il te plait (2015) film de Christian Carion

Fermer