Samedi 16 Fevrier 2019

La fonte des glaces d'Antarctique s'accélère

Des scientifiques ont relaté des faits alarmants sur la fonte des glaces en Antarctique. Le réchauffement climatique s’accélère et les glaces fondraient six fois plus rapidement qu’il y a 40 ans. De quoi nous inquiéter sérieusement.

La fonte des glaces d'Antarctique s'accélère

Mesurer la fonte des glaces en Antarctique

Les scientifiques affirment que cette fonte des glaces s’est accélérée à une vitesse six fois plus élevée qu’il y a quarante ans. Ces études sont réalisées suite à la prise de photographies aériennes sur le continent de glace. Ces photographies alarmantes ont été prise par des avions de la NASA.

Des images radars ont été également fournies par des satellites et les experts ont pu concentrer leurs recherches sur 18 régions précise sur tout le continent de l’Antarctique. Entre 1979 et 1990, 40 milliards de tonnes de masse glaciaire disparaissaient par an. De nos jours, ce chiffre a été multiplié par 6. Chaque année, 252 milliards de tonnes sont perdues.

La fonte des glaces d'Antarctique s'accélère #2

Les conséquences de la fonte des glaces

Nous savons tous que le réchauffement climatique amène à une montée des eaux qui risquent d’engloutir une bonne partie de nos littoraux. Le niveau des océans auraient augmenté de plus de 1,4 cm entre 1979 et 2017. Des études scientifiques auraient prédit une augmentation de 1,8 d’ici 2100. D’autres experts sont plus pessimiste et pensent que le réchauffement climatique entraînerait la disparition totale de l’Antarctique. Ainsi, le niveau de l’eau s’élèverait à plus de 58 mètres.

Nous pourrons dire adieux à nos jolies villes côtières ou certaines de nos îles puisqu’il sera impossible pour nous, êtres-humains, de lutter contre les caprices de la nature. Mais nous ne sommes pas les seuls touchés par cette tragédie. Un bon nombres d’espèces animales sont menacées. L’augmentation du niveau de l’eau aura un impact sur les écosystèmes côtiers, marins ou terrestre. Les barrières de coraux sont menacées d’extinction. Les ours polaires sont tout aussi affectés car ils subissent la détérioration imminente de leurs lieux de vie naturels. Sans glacier, les ours sont condamnés à nager, à s’épuiser, à trouver difficilement de la nourriture.

Sommes-nous condamnés ?

la disparition despèces ours blanc

la disparition despèces ours blanc

Commenter cet article
Un dauphin a été observé dans le vieux port à Marseille

Fermer