Dimanche 22 Octobre 2017

Quelles techniques pour augmenter le volume de vos fesses ?

Pour un fessier adapté à votre silhouette

Le progrès médical effréné dansle domaine de la chirurgie esthétique permet aujourd’hui de proposer un grand éventail de techniques d’augmentation des fesses adaptées à vos envies et vos exigences.

Les techniques d’augmentation des fesses proposées sont mises en œuvre par des chirurgiens esthétiques spécialistes, dont le but premier est de faire gagner à la silhouette un plus grand attrait en corrigeant et en remodelant cette partie du corps : un fessier aux dimensions non conformes au reste de la silhouette peut faire perdre à tout le corps son harmonie et son réel potentiel esthétique.

Ces opérations sont donc la solution idéale pour obtenir des fesses plus fermes et mieux équilibrées au reste du corps, pour vous faire gagner en attrait et en assurance.

Les facteurs de l'affaissement des fesses

Les facteurs principaux pouvant conduire à un affaissement des fesses sont comparables à ceux du relâchement d’autres parties du corps comme les seins ou la peau du visage : la suite d’une grossesse, un manque d’exercices physique et une importante prise de poids.

Ces affaissements sont également à identifier chez ceux qui souffrent d’une déformation morphologique des fesses (facteurs génétiques ou autres), ou tout simplement chez les personnes avancés en âge : la jeunesse est en effet synonyme d’un fessier ferme.

Quelles sont les techniques possibles pour faire augmenter le volume de popotin?

Les techniques d'augmentation des fesses

Une première consultation va déterminer les besoins réel du patient à recourir à cette chirurgie. Car quelques patients ayant recours aux services d’un spécialiste n’ont pas de problèmes au niveau du volume des fesses, mais présentent un cas d’excès cutanée : dans ces-cas là le chirurgien va plutôt proposer un lifting des fesses afin de corriger ce défaut.

Pour les personnes souffrant d’un fessier peu développé en revanche, l’augmentation peut se faire par plusieurs techniques différentes, les plus réalisés étant : l’augmentation par pose de prothèses,augmentation par injection de graisse ou aussil’injection d’acide de Macrolane.

1- Augmentation par pose de prothèses

La pose de prothèses est une technique qui permet d’augmenter le volume des fesses afin d’aboutir à un résultat esthétique efficace et durable. C’est une des opérations les plus connues et les plus réalisées dans le monde de la chirurgie esthétique.

Les implants sont composés de gel silicone, et leurs formes varient selon les demandes du patient et selon la forme du fessier désirée. Le chirurgien effectue une incision dans le pli fessier, à travers laquelle les prothèses seront introduites. Du fait de la position de l’incision, celle-ci sera très peu visible après l’intervention.

Le patient, suite à cette opération pourra éprouver des difficultés à maintenir une position assise confortable pendant quelques semaines, ainsi que des enflures prévisibles ou quelques gênes bénignes. Une fois cette période surmontée et le muscle du fessier adapté à cette nouvelle forme, le résultat pourra s’entrevoir et les nouvelles formes prendront peu à peu leurs aspects définitifs.

2- Augmentation par injection de graisse

Cette technique se réalise par une série d’injections de graisse, celle-ci étant directement prélevée chez le patient même puis réinjectée dans la zone du fessier. Cette technique a le mérite d’être naturelle et indolore : en effet, nul besoin ici d’insérer un corps étranger dans l’organisme, et donc pas d’incisions et pas d’anesthésie.

Qui plus est, cette opération ne laisse pas de séquelles après l’intervention qui habituellement sont laissent des cicatrices ou impliquent des douleurs lors de la position assise. L’augmentation par injection de graisse est de nos toujours extrêmement sollicitée car elle présente une excellente alternative aux personnes préférant éviter une lourde intervention chirurgicale.

3- Injection de Macrolane

Le Macrolane est un gel naturel utilisé pour les augmentations de différentes parties du corps. Ce gel est synthétisé à partir de l’acide hyaluronique, une substance naturelle présente dans le corps humain.

Comme pour la technique d’augmentation par injection de graisse, ce procédé permet d’éviter la pose de prothèses et tout ce qui en suit de probables complications et cicatrices. L’intervention est simple, elle consiste à injecter le Mcrolane dans différentes zones du fessier. L’intervention se fait généralement sous anesthésie locale, dure en moyenne 1h et ne nécessite pas plus qu’un séjour ambulatoire.

Il faut noter cependant, qu’afin de maintenir un résultat le plus table et le plus durable possible, des séances de brèves injections complémentaires seront prescrites par le chirurgien au fil des mois.

Qui peut avoir recours à cette opération ?

Cette technique est adressée à toutes les femmes et tous les hommes présentant une carence de développement ou un relâchement des fesses dues aux raisons évoquées auparavant.Les patients ne doivent pas présenter des contre-indications à la chirurgie ou à l’anesthésie, pour cela un bilan complet sera exigé afin de juger la bonne santé du candidat et la faisabilité de l’intervention.

Les effets et les résultats de l'opération

Selon la technique choisie, les effets post-opératoires et les risques de complications varient largement. Mais toutes les techniques se joignent sur le résultat final recherché : Des résultats non immédiats, certes (sauf pour les injections de Macrolane qui eux sont presque instantanés), mais il suffit de patienter généralement entre 3 et 6 mois pour que les prothèses ou les graisses injectées s’adaptent au corps et prennent leur aspect définitif, même si quelques semaines suffisent pour commencer à avoir une très bonne idée sur l’évolution de la forme du fessier ; ces derniers seront plus fermes, plus arrondis et auront un aspect relevé.

Il faut prévoir un arrêt de travail allant de 10 à 20 jours car l’intervention exige un repos total du patient ; cette exigence implique aussi un arrêt d’activités physiques importantes pendant un bon bout de temps. Ces activités ne seront reprises qu’après l’accord du chirurgien.

Bien évidemment, des effets secondaires plus ou moins importants sont à prévoir : des gonflements, des douleurs lors du déplacement, des soucis de cicatrisation ou un sentiment d’engourdissement sont les problèmes les plus fréquents. Un suivi minutieux permettra d’atténuer ces complications qui disparaîtront après un temps donné avec l’aide de médicaments prescrits.

Differentes forme de silicon pour fesses

Limplant Peut T-il Se Perdre Dans Le Corps Humains

quelles techniques pour grossir les fesses


Partager cet article

Commenter cet article