Dimanche 22 Octobre 2017

Quel traitement pour les cernes : chirurgie ou médecine ?

Caractérisés par une variation de la coloration de la peau sous les yeux, celle-ci étant très fine à ce niveau, les cernes se distinguent sous plusieurs types :

Cernes creux

Généralement d’origine congénitale, ceux-ci sont dus à une fonte de la graisse des paupières ou au vieillissement du visage et peuvent être associés à un affaissement des pommettes.
La correction se fait avec la médecine esthétique par injections de comblement avec l’acide hyaluronique.

Cernes creux apparus après la suppression  des poches sous les yeux

Dans certains cas les cernes creux sont présents mais cachés par les poches qui se forment petit à petit  sous les yeux. Une fois l’intervention de chirurgie des paupières inférieures effectuée, ces cernes vont apparaitre. Il sera alors judicieux de les combler dans la même intervention pour avoir un résultat plus efficace.

Cernes pleins

Dans ce cas, la graisse orbitaire est en excès et forme des poches sous les yeux. Il est alors recommandé de recourir à la chirurgie esthétique avec la blépharoplastie.

Cernes foncés

La finesse de la peau sous les yeux et une hyperpigmentation d’origine constitutionnelle caractérisent les cernes foncés ou colorés. Le traitement se fait avec la médecine esthétique par laser.

Cernes mixtes

Les cernes peuvent être creux et foncés. Dans ce cas, avec la médecine esthétique, il s’agira de traiter les cernes creux puis l’hyperpigmentation.

Problème de cernes : opter pour la chirurgie ou pour un traitement médical?

Comment faire alors ?

Afin de régler les problèmes de  cernes, la médecine moderne intervient en  « matelassant » cette  peau  fine qui se trouve  sur le  rebord de l’orbite de l’œil.
Pour cela il y a deux méthodes : l’une purement médicale, la seconde est chirurgicale.

L’option  purement médicale repose sur l’injection de produits de comblement, comparables à une injection d’acide botulique, cette action se pratique en  cabinet et elle ne dure que peu de temps.

L’option chirurgicale, elle, est plus complexe. Elle va consister à faire un repositionnement de la graisse (lipofilling) afin de combler les creux. Cette action se fait seule,  ou associée à un lifting partiel ou total du visage. Elle nécessite une période de convalescence plus longue et elle est généralement plus coûteuse.

Le recours à l’une ou à l’autre des méthodes dépend de l’importance des corrections à faire et de l’avis du médecin.


Partager cet article

Commenter cet article