Samedi 28 Novembre 2020

Zoom sur la pension de réversion


Avez-vous déjà entendu parler de la pension de réversion ? Il est intéressant de connaître les détails de cette procédure qui pourrait un jour ou l’autre vous concerner. Il faut en effet savoir que lorsque votre conjoint décède, vous pouvez toucher une partie de la retraite qu’il percevait ou qu’il aurait perçue s’il avait continué à vivre. Faisons le point aujourd’hui sur cette formalité qui peut ouvrir certains droits intéressants.

La pension de réversion

Il faut tout d’abord savoir que chaque régime de retraite est très particulier. De ce fait, tout dépend de votre situation et de celle de votre conjoint, notamment au moment de son décès. Plusieurs critères sont pris en compte lors du calcul de la retraite et de la pension reversion, à savoir l’âge ou encore la situation familiale. Lorsqu’un conjoint décède, le régime de retraite prévoit de reverser une partie de la somme au conjoint qui est survivant. C’est généralement un pourcentage qui dépend du régime de retraite, et qui oscille entre 50 % et 60 % environ.

Zoom sur la pension de réversion

Un droit pour tous

La pension de réversion est un droit qui concerne aussi bien les hommes que les femmes. Il faut uniquement avoir été marié. En effet, le PACS ne fonctionne pas et ne donne pas le droit à l’ouverture de ces droits. Parfois, certains orphelins peuvent y prétendre, mais ces conditions dépendent du régime de retraite. En réalité, vous l’aurez compris, les conjoints survivants peuvent prétendre à la pension de réversion, mais les conditions sont spécifiques à chaque régime de retraite. Il conviendra donc de vous rapprocher de la caisse de retraite du défunt pour vérifier quels sont vos droits en la matière.

Toujours est-il que la pension de réversion est un système financièrement intéressant, et qu’il est important d’y songer dès le décès du conjoint, pour assurer l’avenir du conjoint survivant. Renseignez-vous dès maintenant !