Jeudi 2 Avril 2020

Jouer en bourse en 2020


Les technologies modernes, si favorables à la globalisation, ont largement élargi l’accès du public aux outils de la bourse et il est aujourd’hui à la portée de chacun d’investir dans les marchés boursiers nationaux et internationaux. Si ce sont les valeurs françaises qui vous tentent, lisez notre guide de la bourse en France et découvrez les indices et les tendances 2020.

La bourse française

Pour mieux comprendre le langage de la bourse française, nous vous expliquons quelques concepts.

  • Action : une partie du capital d’une entreprise, vendue à des afin de financer ses activités
  • Forex : abréviation de Foreign Exchange, c’est le nom d’usage du marché des changes qui permet de spéculer sur la valeur des devises à plus ou moins long terme
  • Tradeur : dérivé de l’anglais, il désigne un investisseur qui utilise les plateformes en ligne pour acheter et vendre des valeurs
  • Cryptomonnaies: le terme regroupe toutes les monnaies virtuelles telles que le Bitcoin, qui n’ont pas de représentation physique

Comprendre le CAC 40

Principal indice boursier de la bourse de Paris et régulièrement mis à jour, le CAC 40 regroupe les 40 sociétés françaises dont la valeur d’échange est la plus importante. Ses évolutions traduisent la tendance économique générale en France mais aussi à l’internationale. En 2019, il reflétait des courants plutôt positifs puisque le CAC 40 a terminé l’année à +26% par rapport au 1er janvier, ce qui a de quoi surprendre au vu du contexte économique difficile, et qu’on explique notamment par les politiques monétaires accommodantes de la banque de France.


Jouer en bourse en 2020

Quelles valeurs françaises surveiller cette année ?

C’est notamment à la santé et à l’ambition apparente d’une entreprise que l’on peut espérer prédire ses cours en bourse. On observera par exemple que Carrefour publiait, ce 23 janvier, un chiffre d’affaire en forte hausse (3,1%), et ce malgré un environnement peu favorable aux supermarchés. De son côté, le groupe Open qui affichait une sombre baisse d’effectifs en 2018 a terminé 2019 sur une note beaucoup plus optimiste, et confirme la continuité de cette amélioration sur le premier trimestre 2020. Parmi les autres groupes qui semblent en pleine forme, Vetoquinol, le spécialiste de la santé animale, annonçait une croissance de près de 200 millions d’euros à la fin 2019, et AudioValley, après avoir profité de la cession du pôle Storever à la fin 2019, aborde l’année 2020 avec une grande confiance.

À l’inverse, l’intérêt exprimé par la compagnie aérienne franco-néerlandaise Air France KLM pour l’acquisition d’une grande partie du capital de Malaysia Airline inquiète les courtiers qui estiment le risque élevé en raison du capital limité disponible dans les coffres de la société. En règle générale, on remarque une certaine volatilité des valeurs (jusqu’à 2% de chute au 21 janvier) dans tout le secteur aérien, au gré des nouvelles de l’OMS concernant le virus coronarien qui sévit actuellement en Chine.

Qu’attendre de la bourse en 2020 ?

Du côté des crypto, les investisseurs attendent avec une impatience frustrée l’arrivée sur les marchés du Libra, le jeton cryptographique annoncé par Facebook. On notera également le retrait par Emmanuel Macron de l’impôt GAFA et les conséquences forcément positives pour les grands noms du numérique et de l’e-commerce.

Du Brexit aux négociations avec la Chine en passant par les tensions dans le Golfe, la situation économique et commerciale internationale reste instable et on s’attend à un regain de volatilité sur les marchés européens comme américains, créant de larges oscillations (de -10% à +10%) du CAC 40 qui sauront profiter aux uns au détriment des autres.

Vetoquinol

veterinaire

Vetoquinol

veterinaire

Thomas
Thomas

Journaliste freelance, fan d'aviron et de voyages.

Lire les articles précédents :
Critique : Tout peut changer, un film de Tom Donahue

Sortie nationale le 19 février 2020. Le cinéma américain est-il sexiste? Meryl Streep, Cate Blanchett, Natalie Portman, Reese Witherspoon, Sandra...

Fermer