Vendredi 4 Decembre 2020

Parts et actions : quelles différences  ?


Quand il s’agit de désigner un investissement en entreprise, on utilise la plupart du temps les mots « part » et « action » de manière interchangeable. Mais ces deux termes reflètent pourtant des réalités différentes. Voici comment les séparer et dans quel cas les utiliser.

Le vocabulaire spécifique de l’investissement en Bourse

La Bourse et les investissements en entreprise ont leur vocabulaire spécifique, qui peut parfois sembler obscur pour les néophytes. Pour savoir comment investir en Bourse, il faut bien sûr choisir un courtier (broker) fiable, puis ouvrir un compte de trading… et se lancer dans ses premiers investissements, une fois la vérification d’identité passée. Mais face aux marchés, on peut se sentir dépassé devant les nombreux titres financiers disponibles, et devant tous ces mots qu’on comprend encore à peine. C’est pourquoi il faut bien séparer les actions en Bourse des parts, plus complexes.

Parts et actions : quelles différences  ?

Une action, c’est quoi ?

La plupart des personnes sont familières avec le terme « action ». Il désigne les titres de propriété (la partie de l’entreprise que vous possédez), spécifiquement pour les sociétés de capitaux. C’est-à-dire les sociétés anonymes (SA), les sociétés par actions simplifiées (SAS) et les sociétés en commandite par actions (SCA).

Les actions permettent aux actionnaires d’avoir un regard et un droit de vote sur la manière dont est gérée l’entreprise. Une action n’expire pas dans le temps, elle est donc valable aussi longtemps que l’investisseur le choisit.

Et une part ?

Une part sociale est également un titre de propriété, mais appliqué à des sociétés de personnes. C’est-à-dire les sociétés civiles (SC), les sociétés en nom collectif (SNC), les sociétés à responsabilité limitée (SARL), et les sociétés en commandite simple (SCS). Typiquement, les parts sont détenues par des sociétaires, d’une coopérative ou d’une mutuelle par exemple. Tout comme les actions, les parts peuvent permettre à ceux qui les détiennent d’avoir un pouvoir de décision lors des Assemblées générales. Les investisseurs reçoivent également des dividendes.

À noter : une part n’est par définition pas disponible sur les grands marchés : il n’est donc pas possible d’en acheter en Bourse. Cela veut dire que les parts ne subissent pas les fluctuations des marchés financiers. Si vous choisissez d’investir dans une entreprise via un marché commun, ça sera forcément par une action.

Parts et actions : quelles différences  ? #2

Des différences-clés

Il faut aussi noter que si une action est librement et rapidement achetable par n’importe quel investisseur, ça n’est pas le cas des parts. Une part ne sera cédée qu’avec l’accord des associés de l’entreprise, qui signent par écrit la vente. Le prix d’achat diffère également. Pour les parts, les « droits d’enregistrement » correspondent à 3% du prix. Pour les actions, ils ne s’élèvent qu’à 0.1% du prix de cession.

Retenez donc que si vous investissez dans une entreprise librement grâce à un courtier en ligne, il s’agira d’une action. L’achat de parts nécessite en effet un formalisme bien plus élevé, avec un accord nécessaire de la part des associés. La majorité des traders investissent donc dans des actions, qui sont plus facilement échangeables.

Thomas
Thomas

Journaliste freelance, fan d'aviron et de voyages.