Samedi 25 Mai 2019

Chasse des oiseaux à la glu : le conseil d'Etat donne son accord

"La cruauté envers les oiseaux va continuer" dénonce la fondation 30 millions d'amis. Le conseil d'Etat donne l'autorisation aux chasseurs d'utiliser de la glu pour s'emparer des oiseaux.

Chasse des oiseaux à la glu  : le conseil d'Etat donne son accord

Le conseil d'Etat et les chasseurs contre la ligue de protection des oiseaux

Malgré le recours déposé par la ligue de protection des oiseaux le 5 décembre 2017, le conseil d'Etat a décidé d'aller à son encontre : depuis 28 décembre 2018, les chasseurs ont le droit d'utiliser de la glu afin de chasser les oiseau. L'objectif de cette pratique est de placer de la glu sur les arbres afin de pouvoir piéger les volatiles. Cette pratique a été validé dans 5 départements français : les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, le Var, le Vaucluse ainsi que les Alpes-de-Haute-Provence.

Les chasseurs donnent raison à cette méthode ancestrale en décrétant qu'elle n'a pas pour visée de tuer l'animal, mais de s'en servir comme appât pour attirer d'autres espèces lors de la chasse à tir. La pratique a été justifié en vidéo :

L'association nationale de défenses des chasses clame :  "Il est grandement temps que toutes les personnes prenant part à ces campagnes anti-glu, le plus souvent mal documentées, voire, mensongères, réalisent qu'elles ne seront plus crédibles et qu'elles se rendront ridicules en continuant à intervenir à tord et à travers."

Des espèces protégées peuvent être tuées

Depuis 2009, la réglementation européenne concernant la conservation des oiseaux sauvages stipule que la chasse ou la mise à mort d'oiseaux par des méthodes de captures peuvent entraîner localement la disparition d'une espèce.

Ainsi, l'association de défense des oiseaux revendique la chasse à la glu en s'appuyant sur des expertises vétérinaires. Les conséquences de cette pratique peuvent s'avérer désastreuse. Même si l'animal a la possibilité de s'échapper ensuite, cela peut tout de même lui affliger des séquelles et mettant en péril ses fonctions vitales. En effet, l'animal peut rester collé, se blesser et mourir d'épuisement. La colle peut également provoquer des intoxications sur l'animal. La chasse à la glu vise surtout les merles noirs, les grives, mais aussi d'autres volatiles.

La ligue de protection des oiseaux n'est pas la seule à exprimer son mécontentement. La fondation 30 millions d'amis fait également part de sa déception en déclarant que "la cruauté envers les oiseaux va continuer avec l'aval de la plus haute instance administrative. Une décision consternante alors que les effectifs ne cessent de chuter dans nos campagnes."

Yves Vérilhac, le directeur de la LPO s'est exprimé sur France Bleu. Il affirme que "Les oiseaux sont fragiles. Les manipuler pour les dégager de la glu, les nettoyer avec de l'essence F4 a des conséquences. Nous avons plusieurs exemples d’espèces protégées tuées".

Selon la radio, la LPO envisage de saisir la cours européenne en justice.

chasse au oiseau france

glu pour chasser les oiseau

chasse au oiseau france

glu pour chasser les oiseau

Poncho : ce chien policier sait faire les massages cardiaques

Fermer