Mardi 2 Juin 2020

Coronavirus: des milliers de personnes qui ont quitté un bateau de croisière à Sydney ont dit de s'auto-isoler après trois tests positifs


Environ 2700 passagers qui ont débarqué d'un bateau de croisière à Sydney ont reçu l'ordre de s'auto-isoler après que trois personnes à bord ont été testées positives pour Covid-19.

Confirmant la nouvelle vendredi, le ministre de la Santé de la Nouvelle-Galles du Sud, Brad Hazzard, a déclaré que le médecin à bord avait effectué 13 tests sur le Ruby Princess, qui avait effectué une croisière relativement courte autour du Pacifique en Nouvelle-Zélande.

Coronavirus: des milliers de personnes qui ont quitté un bateau de croisière à Sydney ont dit de s'auto-isoler après trois tests positifs

Deux passagers qui ont été testés positifs sont traités dans un hôpital de Sydney et un autre qui peut avoir contracté le virus est arrivé en Tasmanie et y est hospitalisé. Un membre d'équipage qui a été testé reste positif sur le navire, qui est amarré au large de la côte est australienne.

 Les directives introduites par le gouvernement cette semaine signifient que les personnes arrivées d'outre-mer devaient déjà s'isoler pendant 14 jours. Mais Hazzard a déclaré que les autorités étaient désormais préoccupées par le fait que d'autres personnes pourraient également avoir contracté le virus et que les passagers ignorent qu'il y avait des cas confirmés à bord.

"La très grande préoccupation est que ces personnes sont sorties de la croisière sans savoir que Covid se trouvait réellement sur leur navire", a-t-il déclaré. "S'ils pensent qu'il est acceptable de se promener, le message clair de ma part en tant que ministre de la Santé de la Nouvelle-Galles du Sud est" non, ce n'est pas ".

"Veuillez vous mettre en quarantaine immédiate pendant 14 jours, vous isoler dans votre maison ou votre lieu de résidence habituel, ou quand vous le pouvez, et commencer à prendre très au sérieux votre propre santé."

L'officier en chef de la santé de la Nouvelle-Galles du Sud, le Dr Kerry Chant, a déclaré que le navire avait été jugé «à faible risque» parce qu'il voyageait de la Nouvelle-Zélande vers l'Australie. Mais elle a déclaré que «par souci de prudence», l'autorité sanitaire a veillé à ce que tous les écouvillons prélevés sur les navires de croisière soient testés pour Covid-19.

"Des SMS et des e-mails ont été envoyés à tous ces passagers sur ce navire", a déclaré Chant. «Nous contacterons tout le monde par téléphone pour confirmer qu'ils ont compris les exigences relatives à l'auto-isolement, ce que le navire leur a demandé de faire ainsi que les officiers des forces frontalières lorsqu'ils ont débarqué du navire.

Le Ruby Princess est exploité par la même compagnie qui gère le Diamond Princess, le principal navire de croisière qui a été gravement touché par le coronavirus le mois dernier.

Le gouvernement a interdit aux navires de croisière de s'amarrer en Australie, mais a pris des dispositions spéciales pour que le Ruby Princess et d'autres accostent jeudi.

Un communiqué de Princess Cruises aurait déclaré que ceux qui se sont révélés positifs se trouvaient «parmi un groupe d'invités et de membres d'équipage qui avaient signalé des symptômes pseudo-grippaux pendant la croisière».

«Tous, ainsi que leurs occupants de la cabine, étaient isolés à bord du navire, ce qui minimisait tout contact avec d'autres invités ou membres d'équipage.»

Le navire de croisière a quitté Sydney le 8 mars pour une croisière de 13 nuits en Nouvelle-Zélande, mais le voyage a été écourté lorsque le gouvernement a introduit de nouvelles lois sur les voyages en réponse à la pandémie.

Australie 2700 croisieriste

Australie 2700 croisieriste