Lundi 23 Octobre 2017

La crise ne touche pas le secteur du jouet

La crise économique actuelle touche pour le moment l'Europe de plein fouet. On le ressent tous les jours dans les articles que proposent les médias ou dans les informations diffusées en radio ou en télévision. Il pourrait donc être logique de considérer que des secteurs tels que celui du jouet soient touchés. Eh bien non. Alors qu'on pouvait imaginer que les particuliers préfèrent garder leur argent pour rembourser un pret a temperament, un prêt hypothécaire ou un pret personnel, une étude réalisée par le bureau d'analyse NPD révèle que, sur les 8 premiers mois de l'année 2012, 196 millions d'euros ont été dépensés en jouets rien qu'en Belgique !

La Belgique est un des rares pays à connaitre un marché du jouet en croissance (+2 %). Car si le pays se trouve derrière l'Allemagne (qui a une croissance de 4%), il se trouve devant des pays comme la France (-4 %), l'Italie (-3%) ou encore l'Espagne, dont le marché plonge complètement avec un recul de 13%.

Cependant, si ces statistiques montrent que le marché du jouet en Belgique est bien viable, certains consommateurs n'hésitent pas à se tourner vers des alternatives. En effet, les sites de seconde main connaissent une croissance importante depuis quelques mois. Ainsi, le site web 2ememain.be a vu sa fréquentation augmenter de 113 % pour sa page "jouets et jeux".

Tout cela montre que, si la crise touche actuellement l'Europe, Saint-Nicolas, lui, trouve toujours des solutions. Si jamais il se trouvait en manque de ressources financières, il trouverait des alternatives pour faire son marché et contenter tous les enfants.


Partager cet article

Commenter cet article