Mardi 17 Octobre 2017

Critique, Le sens de la fête : Une vraie réussite

Le film Le sens de la fête sort aujourd'hui. Nous avons eu la chance de le voir en avant première et on a adoré.

La sixième réalisation du duo Toledano/Nakache

Eric Toledano et Olivier Nakache se rencontrent en 1995. Immédiatement, les deux s'entendent bien et débutent une collaboration dans l'univers du cinéma. Tout d'abord par des courts-métrages dont le très sympathique "Les petits souliers" avec Jamel Debbouze et Gad Elmaleh et qui les amènera ensuite à réaliser leur premier film "Je préfère qu'on reste ami" avec Jean-Paul Rouve et Gérard Depardieu qui sortira en 2005. S'en suivront "Nos jours heureux" en 2006, "Tellement proches" en 2009, le carton "Intouchables" en 2011, et "Samba" en 2014. Le sens de la fête est donc le sixième film du tandem.

Un mariage presque parfait

L'histoire raconte la soirée de mariage que doit organiser Max, traiteur depuis 30 ans, un homme plein de gentillesse, bougon et malheureux dans sa vie affective (et magnifiquement interprété par Jean-Pierre Bacri). Il doit pour cela jongler entre un marié égocentrique et antipathique et une équipe pas toujours très concentré dans sa mission. Au fil de la soirée, Max aura de plus en plus de mal à tenir la soirée.

Un casting 5 étoiles

C'est une des forces du duo Toledano/Nakache. A chacun de leurs films, ils arrivent à sortir un casting impressionnant monté autour d'un acteur charismatique (successivement Gerard Depardieu, Jean-Paul Rouve, Vincent Elbaz, Omar Sy et Jean-Pierre Bacry). Et Le sens de la fete ne déroge pas à la fete. Chaque comédien est parfait dans son role. Benjamin Lavernhe joue un futur marié imbu de sa personne et très désagréable. Helene Vincent est sa mère, une aristo légèrement à l'ouest.

Quant à l'équipe de Max, entre Eye Haidara en bras droit énervé, Gilles lellouche en DJ ringard ou les serveurs, citons William Lebghill, Vincent Macaigne, parfait en serveur amoureux de la mariée sous prozac et Alban Ivanov, très drôle dans son rôle de serveur débutant.

Et bien évidemment Jean-Pierre Bacry, juste de la première à la dernière seconde, dans le role de Max, le grand organisateur de ce mariage.

Drôle du début à la fin.

Alors, oui, en général, dans de nombreux films, la bande annonce rassemble les meilleures vannes du film, ce qui attire le public et il arrive souvent que l'on soit déçu au final car une fois sorti les blagues diffusées lors des trailers, il ne reste plus grand chose. Et c'est la que Le sens de la fête est très fort, car le film comporte énormément de blagues, de vannes, et de situations drôles, mais il se permet même de ne pas diffuser certaines de la B.A.

On ne va rien vous citer pour ne pas spoiler mais on pense au début du film, quand Max explique à un couple souhaitant se marier comment faire des économies, ou quand Samy découvre les joies du jargon du monde culinaire.

On a même pleuré de rire quand le marié fait une surprise à son épouse.

Le film dure presque deux heures (117 minutes pour être exact) mais on ne s'ennuie pas une minute. Il n'y a que très peu de temps mort. Si on ajoute la bande originale impeccable, on obtient un film qui devrait cartonner. Et vous en encourage vivement à y aller.

Note du Film 9/10


Partager cet article

Commenter cet article