Dimanche 22 Octobre 2017

Les écoles d'élite : Sciences Po et Oxford

Combien d'admissions à Sciences Po ? Selon le bilan des admissions de l’IEP publié fin 2014, l’on observe une baisse du nombre des candidats, mais une augmentation des admissions.
À cette occasion, Oboulo s’interroge sur les écoles d’élite et l’ascension sociale en France et en Grande-Bretagne, avec l’exemple de Siences Po et d’Oxford.

Dissertation sur les écoles d'élite, exemple de Sciences Po et d'Oxford

Moins de candidats en 2014 (-7,4 %), mais plus d’admissions (+ 9,8 %)

Selon le bilan des admissions de Sciences Po publié fin décembre 2014, l’IEP (Institut d’études politiques) a enregistré moins de candidats en 2014 (-7,4 %), mais plus d’admissions (+ 9,8 %). La directrice des études et de la scolarité Françoise Mélonio ne s’inquiète pas de ce recul et évoque « un retour à la normale », 2013 ayant connu une hausse particulière du nombre des candidats - 12 962 élèves - dû à une augmentation de la promotion de l’école dans les journaux. En 2014, l’IEP a enregistré 12 007 candidats.

D’où viennent ces étudiants et de quel milieu ?

D’après un article du quotidien Le Monde, 64 % des candidats admis en 2014 proviennent de province, ils étaient moins nombreux en 2013. L’établissement compte aujourd’hui de plus en plus d’étudiants de pays différents (142 pays en 2014 contre 134 en 2013) ; 4 étudiants sur 10 sont étrangers, ce qui correspond à « la volonté de diversification et d’internationalisation de Frédéric Mion, directeur de l’IEP de Paris.

27 % des étudiants en première année sont boursiers (ils étaient plus nombreux en 2013). Les catégories socioprofessionnelles de ces étudiants restent à ce jour inconnues ; elles ne sont pas publiées par l’administration au grand dam de la présidente du syndicat ENEF Enora Naour. (Le Figaro, Le Monde)

Oboulo : dissertation sur les écoles d'élite

Le site Oboulo étudie deux exemples d’écoles qui pratiquent une sélection pointue de leurs étudiants et publie une dissertation sur les écoles d’élite, un moyen d’ascension sociale en France et en Grande-Bretagne ?


Partager cet article

Commenter cet article