Samedi 20 Juillet 2019

Le nouveau rendez-vous de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé

La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, en collaboration avec la revue sur l’actualité des films de patrimoine, "Revus et Corrigé", propose désormais un nouveau rendez-vous mensuel à ses spectateurs. Occasion de découvrir ou de redécouvrir sur grand écran, un classique restauré du catalogue Pathé, des origines du cinéma jusqu'à la fin des années 60.

Deux premières séances ont déjà permis de visionner des films restaurés depuis peu, en mai ce fut le chef-d’oeuvre de René Clair, Le silence est d’or (1947), avec Maurice Chevalier et François Périer, en juin, Paris au mois d'août (1961), de Pierre Granier-Deferre avec Charles Aznavour et Susan Hampshire.

A ne pas manquer la dernière séance avant la fermeture annuelle de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé (du 10 juillet au 27 août 2019) : La Fête à Henriette (1952) réalisé par Julien Duvivier, avec Dany Robin et Michel Roux, qui sera projeté le mardi 9 juillet à 19h30.
" L’un des chefs-d’œuvre de Julien Duvivier qu’est La Fête à Henriette est aussi un film parfait du 14 juillet – jour de la Sainte Henriette. Dans une histoire pour le moins originale de deux scénaristes incapables de se mettre d’accord, imaginant les pérégrinations amoureuses de la jeune Henriette (splendidement interprétée par Dany Robin), Duvivier mêle plusieurs films en un : romance, drame, comédie, action. Un vrai petit monument d’inventivité narrative et cinématographique, au rythme des dialogues délicieux d’Henri Jeanson". (Marc Moquin, rédacteur en chef de Revus & Corrigés).

Le nouveau rendez-vous de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé

Des projections exceptionnelles qu’on pourra retrouver, dès la rentrée, un mardi de chaque mois à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, dans une nouvelle programmation.
C’est l’équipe de « Revus et Corrigés », déjà à l’oeuvre cette année, qui continuera à présenter les films, en proposant un échange avec le public présent dans la salle.

La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé : informations et programmes

Photo de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé

Agnès Krief
Agnès Krief

Passionnée de cinéma, curieuse de tout.

Critique La Princesse des glaces, épisode 4 : Le monde des miroirs magiques

Fermer