Mercredi 18 Octobre 2017

Alexandre Delima : Fashion week / printemps-été 2015

« Fresh » : la sophistication désinvolte

A l’issue de la présentation de la collection « Fresh » Printemps-Eté 2015 d’Alexandre Delima, plusieurs mots se bousculent en tête : jeunesse, énergie, passion, élégance, dynamisme, gaieté, travail, maîtrise !

Le jeune créateur de 28 ans signe ici une  2ème collection où s’affiche une surprenante maturité qui s’épanouit dans un ensemble parfaitement cohérent. Il a imaginé une  femme séduisante avec fraîcheur, sophistiquée avec désinvolture, élégante du 21ème siècle qui assume  sa féminité sans tralalas superflus,  dont la présence s’impose avec une singulière joie de vivre.

Contrastes et raffinements

La joie de vivre  n’exclut pas le raffinement, perceptible au moindre détail de chaque pièce qui compose un vestiaire tout en contrastes subtilement pensés, mis en œuvre avec brio. Les coupes affrontent les matières,  les accessoires défient les styles, les genres s’opposent en s’affirmant.

On retiendra particulièrement :

La robe trench  structurée,  en soie mikado bleu gris peint à la main, matière d’une tenue si particulière, déploie sa ligne fluide,  sans mollesse (1), tout comme les plissés accordéons qui jouent avec les drapés où l’organza  libère ses transparences bleutées retenues par une ceinture métallique, dure, étincelante, sans casser la silhouette (2)

[RoyalSlider Error] No post attachments found.

Les crops-tops qui ponctuent quelques pièces de leur impertinence joyeuse :

  • l’un citadin-chic,  plastron en crêpe de soie ivoire posé sur organza qui oppose une légèreté coquine à une  jupe crayon en velours de chèvre menthol, plissé chevron souple, agrémentée de bandes latérales en agneau plongé ivoire aussi, qui miment avec fantaisie un jogging  (3)
  • l’autre,  parure de perles et de paillettes, fine broderie sur organza de soie, domine une large jupe de crêpe georgette virevoltante, en plissé soleil.  L’accessoire qui couronne ce frou-frou rose pâle : une capeline  en agneau plongé et laiton recouvert d'or fin, réinterprétation d’une casquette de basketteur. L'effet,  inattendu, est réussi (4)

[RoyalSlider Error] No post attachments found.

L’éternelle  « petite robe noire », sublimée par un somptueux pavage de perles noires, frangée aux manches d’une multitude de perles tubes, est ceinturée par un motif boutis sur transparence de couleur chair, repris au bas de la jupe. Simplicité et surcharge se répondent dans une harmonie idéale où s’exprime l’excellence des brodeurs.

Alexandre delima : fashion week / printemps-ete 2015

Enfin, le smoking en satin duchesse blanc, porté à même le corps, rehaussé d’une chaîne dorée qui retient les deux pans de la veste, fin  contrepoint d’un collier torque en métal chatoyant, d’inspiration africaine, associe rigueur d’une coupe masculine et féminité exaltée.

Alexandre delima : fashion week / printemps-ete 2015

Un style, une griffe

Alexandre Delima exprime une personnalité talentueuse, portée par un travail qu’on devine conséquent, fruit d’une intime et heureuse  collaboration avec « son équipe » dont il ne manque pas de vanter le savoir-faire de haut niveau et la fidélité indéfectible. Son style, sa « griffe » réinventent une femme bien dans son temps, affranchie des stéréotypes, active et dynamique, féminine avec gâce, libre et épanouie dans une « Fresh-eur » qu’elle revendique,  savant mélange de raffinement luxueux et de légèreté sereine.  La femme qu’on voudrait être !

Alexandre Delima : Fashion week / printemps-été 2015

La collection complète est à découvrir sur alexandre-delima.com


Partager cet article

Agnès Krief
Agnès Krief

Passionnée de cinéma, curieuse de tout.

Commenter cet article