Mercredi 26 Septembre 2018

Critique Blanche-Neige et le Chasseur

Les contes de fée ne sont pas la propriété de Disney et n’ont pas l’exclusivité des robes roses bouffantes ainsi que la belle voix charmeuse d’oisillons, et Rupert Sanders nous le montre dans ce gros carton très attendu et sur lequel on ne tari pas d’éloge, avec une Charlize Theron au sommet de son art et une Kristen Stewart bien loin de son rôle de nunuche accro des vampires…

Synopsis Blanche-Neige et le Chasseur

Il était une fois… une reine, qui se coupa le doigt sur l’épine d’un bouton de rose en plein hiver. Elle fit alors un souhait: avoir un enfant aussi fort que ce bouton de rose, aux lèvres de la même couleur, et aux cheveux noirs comme les ailes d’un corbeau… Et quelques temps après, la reine accouche d’une merveilleuse fille qu’elle nomme Blanche-Neige. Malheureusement, au cours d’un hiver très rude, la reine meure et laisse une fillette et son mari, le roi, dans une détresse insoutenable.

Alors qu’il semble impossible que le roi se sente de nouveau heureux un jour, une mystérieuse armée d’ombre, venue de nulle part, attaque les terres du roi: elle se fait défaire en peu de temps qu’il n’en faut pour le dire. Cette armée avait une prisonnière, une magnifique femme de nom de Rawena, qui séduit le roi et l’épouse le lendemain même. Mais elle n’est pas ce qu’elle semble être, c’est en réalité une ignoble sorcière, et elle tue le roi et s’empare du trône pour elle seule, et enferme Blanche-Neige en haut d’une tour….

Bien des années ont passées, et au cours d’une erreur, Blanche-Neige réussit à s’enfuir. La Reine engage alors un Chasseur, un ivrogne veuf qui n’a pas peur de la ‘sombre forêt’ pour la retrouver. Eprit de la jeune femme, le Chasseur ne la livre pas mais au contraire lui apprend a se battre…

Une réalisation impeccable

Les effets spéciaux sont peu nombreux mais restent impressionnant, en particulier la représentation du miroir, qui est réellement personnifié en une personne sortant du miroir (et qui tient au final peu du miroir). L’armée d’ombre formée en cristaux noirs qui se remodèlent à l’infini est bluffante… Un petit bémol quand a la représentation des nains: peut-être auraient-ils dû prendre de vrais nains, au lieu de cale ils ont engagés des acteurs ’normaux’ (dont certains sont des têtes connues) et les ont rétrécis par un procédé quelconque.

La musique est emblématique et correspond parfaitement au tempo du film, un soupçon d’épique et une pointe de tambour de guerre, et Blanche-Neige est parée pour la guerre.

Des acteurs parfaits

Ce qui reste le plus génial est certainement le jeu des acteurs. Charlize Theron incarne une psychopathe paranoïaque, blessée au plus profond d’elle par la vie et elle cherche à se venger. Elle nous livre ici un rôle à la fois horrible et merveilleux, maléfique et pourtant sensationnel, cette femme torturée n’est plus que l’ombre d’elle-même, et elle ne recule devant aucune cruauté pour parvenir à ses fins… une petite interrogation quand même, à quand un rôle pour Charlize Theron où elle ne joue pas une psychotique hystérique ou une psychorigide, à quand un rôle plus léger?

Outre, c’est une occasion de plus de Kristen Stewart qui prouve ici, en plus de son excellente interprétation de ‘Marylou’ dans Sur la Route, qu’elle est largement capable de jouer un rôle intéressant et beaucoup plus potable qu’une lycéenne amoureuse d’un mort-vivant aux yeux noisettes, un vrai plus pour elle car il lui sera difficile de sortir de son rôle de ‘Bella’, mais elle est en bonne voie pour l’instant.

Enfin, un bon point également pour Chris Hemsworth, qui est bien loin de son rôle très moyen de La Cabane dans les Bois, et se rapproche plus de Thor, avec une dose de sensibilité rajoutée a son interprétation très charismatique de Chasseur brisé (nous aurons même l’incroyable vision de quelques larmes dans une scène très émouvante).

Avis Blanche-Neige et le Chasseur

En bref, un très bon film, excellent, du lourd comme on aime, avec des interprétations très justes, une vraie histoire et pas juste un plan bateau avec quelques effets spéciaux histoire d’attirer la populace juste pour se faire un peu de blé. Ça fait toujours plaisir de voir un bon film où toute l’équipe ayant travaillé a donné de sa personne pour faire quelque chose de bien, un très bon film à voir absolument.

Bande Annonce Blanche-Neige et le Chasseur



Commenter cet article
Projet X de retour dans les salles obscures

Fermer