Vendredi 4 Decembre 2020

Tobacco Transformation Index : quand les industriels préparent l'après-cigarette


Face au déclin programmé de la cigarette, les industriels du secteur du tabac cherchent à faire évoluer leur modèle économique vers des alternatives moins nocives pour aider les fumeurs à décrocher. Dans cette perspective, la Foundation for a Smoke-Free World de Philip Morris International vient de lancer un index pour comparer les progrès des différents industriels dans la réduction des risques tabagiques.

Financée par leader mondial du secteur, Philip Morris International (PMI), la Foundation for a Smoke-Free World propose un index inédit, le Tobacco Transformation Index, qui permet d’identifier les progrès de l’ensemble des acteurs du secteur du tabac dans leurs ambitions de faire reculer les ventes de cigarettes, de les remplacer par des dispositifs moins nocifs (notamment la cigarette électronique et le tabac à chauffer), et d’œuvrer à l’éradication de la cigarette à moyen-terme.

Tobacco Transformation Index : quand les industriels préparent l'après-cigarette

Le Tobacco Transformation Index se donne pour mission de « surveiller » les actions des industriels sur cinq points : l’élimination progressive des produits du tabac à haut risque (cigarettes), le développement d’alternatives de réduction des risques, la garantie que ces alternatives ne soient pas commercialisées à destination des non-fumeurs, la cohérence des actions à l’échelle internationale, et la surveillance des comportements de fabricants de tabac.

« L’indice vise à stimuler la concurrence entre les entreprises afin de réaliser la transformation nécessaire de l’industrie du tabac au profit de la santé publique. Des vies peuvent être sauvées en influençant même les pires entreprises vers la transformation et en leur montrant comment les autres acteurs sont capables de fonctionner », a indiqué la Foundation for a Smoke-Free World dans un communiqué.

Cet index inédit, qui se donne pour but d’offrir de l’information comparative aux décideurs politiques, aux régulateurs, aux universitaires et aux ONG, devrait paraître tous les deux ans et proposer un classement des 15 plus gros industriels du secteur (85 % des volumes de vente de cigarettes) en fonction de leurs efforts pour répondre aux cinq points surveillés, ainsi que des fiches pays sur les 36 principaux marchés mondiaux.

À l’instar d’autres industriels du tabac, PMI s’est engagé à éradiquer la cigarette à moyen-terme et à faire évoluer son modèle économique vers des alternatives moins nocives que la cigarette afin d’accompagner les fumeurs à arrêter. Le groupe PMI a notamment investi massivement dans le développement d’un dispositif de tabac à chauffer, IQOS, qui chauffe du tabac sans le bruler, permettant de réduire, selon PMI, de 90% à 95%, les substances toxiques inhalées.