Vendredi 15 Novembre 2019

Eurasian Resources Group accélère sa coopération stratégique avec la Chine


Eurasian Resources Group (ERG), l’un des leaders mondiaux de l'exploitation de ressources naturelles vient d'annoncer de nouveaux partenariats stratégiques avec la Chine.

Les accords entre ERG et la Chine représenteront un quart des ventes du groupe

Le groupe qui a des activités dans le secteur minier intégré, dans les énergies, mais aussi des pôles logistiques et opérationnels, a décidé d'accélérer sa politique de collaboration avec la Chine, désormais deuxième économie mondiale :

« Notre groupe est à la pointe de l’innovation et prend part à la révolution industrielle, au travers de sa collaboration avec la Chine » Benedikt Sobotka, PDG du groupe Eurasian Resources Group


Il s'agit pour ERG de partenariats stratégiques, sous forme d’alliance de capitaux, EPC, d'achat d’énergie et d'accords commerciaux, qui représentent un quart du volume total des ventes du groupe.

Ces accords portent en particulier sur le commerce de cobalt et de cuivre pour les batteries rechargeables, mais également sur le commerce de ferrochrome, de minerai de fer, et d'alumines.

Un partenariat initié il y a plus de 20 ans

ERG collabore avec la Chine depuis plusieurs décennies, avec un renforcement des partenariats depuis la deuxième partie des années 2000, lorsque Kazakhstan Aluminium Smelter (une entité opérée par le groupe) est devenu le principal producteur d’aluminium du pays.

Eurasian Resources Group accélère sa coopération stratégique avec la Chine

Il faut d’ailleurs souligner que l’usine a connu un essor record, en à peine plus de 2 ans, grâce à un partenariat entre Construction Co., ltd (NFC) et China Non-ferrous Metal Industry’s Foreign Engineering (ingénierie métallurgique non ferreuse).

Un autre témoin de l’excellence du partenariat chinois de ERG est le développement de Metalkol RTR, une autre entité du groupe, installée en République Démocratique du Congo, et chargée du retraitement métallurgique.
Metalkol a lancé sa production en octobre 2018, permettant à ERG de devenir l’un des plus gros fournisseurs de minerais de cuivre et de cobalt pour la Chine avec pas moins de 24.000 tonnes de Cobalt et 120.000 tonnes de cuivre extraits par an.

ERG met en oeuvre une politique de développement durable

Ces partenariats chinois ont permis à ERG de mettre en œuvre une politique d'exploitation durable conforme à sa vision environnementale de l’industrie.

Eurasian Resources Group accélère sa coopération stratégique avec la Chine #2

Par exemple, les résidus miniers qui étaient jusque là déversés dans le barrage Kingamyambo et la vallée de la rivière Musonoi par les autres opérateurs miniers peuvent désormais être recyclés par Metalkol RTR selon le plan « Cobalt Propre » d'ERG. Ce plan a pour objectif de piloter une production responsable, utilisant la technologie blockchain pour tracer toute la production du cobalt, ce qui non seulement permet de préserver l’environnement de la région, mais aussi de créer des emplois.

La Chine se dirige de plus en plus vers une économie responsable

Le gouvernement chinois apporte par ailleurs un soutien financier et en matière d’infrastructures sur les projets internationaux phares du pays, mais il a également mis en place plusieurs réseaux importants pouvant servir de plateformes aux collaborations internationales sinoétrangères. On peut par exemple citer le Belt and Road Forum for International Cooperation et la China International Import Expo.

Eurasian Resources Group accélère sa coopération stratégique avec la Chine #3

Pour toutes ces raisons, ERG encourage et accueille avec enthousiasme les efforts de la Chine pour profiter de cette ouverture sur le monde et créer ainsi un environnement de travail équitable, transparent et attractif pour les compagnies étrangères. Made in China 2025, l’un des programmes chinois parmi les nombreuses initiatives du pays, inclut par exemple une loi sur l’investissement étranger et la mise à jour de la Liste Négative.

Nul doute que la croissance rapide de la Chine, et ses initiatives de réformes à long terme, représentent une réelle opportunités à la fois pour le pays lui-même mais aussi pour ses partenaires internationaux.

Thomas
Thomas

Journaliste freelance, fan d'aviron et de voyages.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
Créer son entreprise en Roumanie ? Tout ce qu’il faut savoir

Fermer