Lundi 28 Novembre 2022

Comment fonctionnent les assurances en France  ?


L’assurance est une opération par laquelle une partie « assurée » promet de payer des cotisations à une compagnie d’assurance. En contrepartie, cette dernière prend en charge un ensemble de risques. Les compensations sont fixées en se basant sur les lois de la statistique. Le bénéficiaire d’une assurance peut être une personne physique, une association ou même une entreprise. Comment fonctionnent les assurances en France ? Abordons ensemble le sujet.

Présentation de l’assurance

L’assurance est un service qui fournit une couverture de risque à la survenance d’un événement incertain et aléatoire.

Comment fonctionnent les assurances en France  ?

Quels sont les risques couverts ?

Les conditions qui permettent l’assurabilité d’une chose ou d’une personne sont :

  • L’aléa
  • L’imprévisibilité d’un événement dommageable ou d’une de ces caractéristiques
  • L’indépendance de la volonté de l’assuré
  • Le caractère licite de l’événement : c’est-à-dire que les compagnies d’assurance ne peuvent pas couvrir une condamnation pénale ou une amende, etc

L’assurance ne prend pas en compte les événements passés avant la souscription, car ces derniers ne peuvent pas être couverts.

Que savoir du contrat d’assurance ?

Le contrat d’assurance regroupe en grande partie les droits et obligations de chacun des signataires (le souscripteur et la compagnie d’assurance). Dans la majorité des cas, il définit clairement les conditions dans lesquelles le service sera rendu. En effet, les contrats d’assurance évoquent généralement les points suivants :

  • Les primes destinées à être payées par le preneur d’assurance
  • Les différentes prestations que l’assureur rendra
  • Le ou les événements incertains, plus précisément le risque
  • L’intérêt d’assurance : le bénéficiaire ou l’assuré ne doit en aucun cas avoir d’intérêt à la survenue du risque

Aujourd’hui, il existe plusieurs types de contrats d’assurance sur le marché. Les plus connus sont les suivants :

Par ailleurs, il existe également des contrats d’assurance de personnes et aussi ceux des biens et responsabilités.

Le mode de fonctionnement des assurances françaises

Toute personne souscrivant à une police d’assurance doit payer une certaine somme (appelée « prime ») à la compagnie d’assurance. L’intégralité des cotisations collectées finit dans un grand pot d’où sont payés dans le cas échéant les sinistres des assurés.

Lorsqu’un sinistre survient, la compagnie d’assurance se charge de régler la perte financière. Pour y arriver, elle puise dans le pot des primes perçues. Cependant, le règlement financier ne sera fait qu’à la hauteur convenue avec l’assuré et préalablement défini dans le contrat d’assurance. C’est le principe de mise en commun des risques et de leur prise en charge commune. Il est également connu sous le nom de « prise de risque collective ».

À titre d’exemple, prenez l’assurance obligatoire de responsabilité civile véhicules. Tout détenteur de cette dernière transfère en payant sa prime les risques financiers en cas de dommages aux tiers. Lorsqu’un accident survient, la compagnie d’assurance se chargera de l’intégralité des dommages causés à autrui par le conducteur du véhicule responsable du dommage. Cependant, cette prise en charge ne concerne que la responsabilité civile. Pour pouvoir assurer dignement ce risque, l’assurance doit réaliser :

  • Une évaluation de la période donnée, de la fréquence et aussi du coût moyen d’un sinistre. Ceci doit être fait sur un groupe cible d’assuré potentiel
  • Une fixation du prix de la couverture du risque sur la base de la fréquence ainsi que de la probabilité de survenance du sinistre. Compte tenu de ce principe, il est difficile d’assurer les événements très rares. Car leur probabilité ne se détermine pas facilement
  • Une souscription d’un nombre de contrats suffisant pouvant être exploitable à travers les méthodes statistiques
  • Une analyse permettant de savoir si le groupe cible sera capable de payer le prix défini

Par ailleurs dans les régions belges, le mode de fonctionnement diffère au niveau des assurances. Étant un leader de ce marché, DKV met à votre disposition un tout autre système très bénéfique au niveau des assurances. Ainsi, les expatriés français vivant sur ce territoire peuvent profiter pleinement des avantages qu’il propose.

En somme, le mode de fonctionnement des assurances en France est spécifique. Le souscripteur doit payer une prime dont se servira la compagnie d’assurance pour l’indemniser en cas de sinistre. Bien que ce système soit différent de celui de la Belgique, DKV en propose un qui offre des avantages à tout français vivant sur le territoire.

Thomas
Thomas

Journaliste freelance, fan d'aviron et de voyages.