Lundi 23 Octobre 2017

Naissance de Kedge business school

Kedge Business School : Exister à l’échelle européenne

« Kedge Business School » un terme qui pourrait paraître un peu « pompeux » mais qui au contraire traduit bien une certaine ambition. Celle issue de la fusion entre les deux écoles de commerce que sont BEM à Bordeaux et Euromed à Marseille. Une petite révolution dans le paysage de l’enseignement à la française initiée par les deux CCI des villes concernées. Sans doute la solution d’avenir afin de rester compétitif en ces temps de crise financière. « Kedge » c’est à dire « ancre » retranscrit bien la notion de voyage, cette envie de s’inscrire dans une dimension européenne.

Naissance de Kedge business school

Jeter l’ancre dans différents pays comme autant de gages de crédibilité. Une manière d’illustrer cette envie de coller au mieux avec les réalités actuelles de l’enseignement supérieur en management et d'une Ecole de Commerce. Voir plus loin concernant la recherche, le développement des programmes ou l’innovation. D’ailleurs une stratégie de développement sur les marchés émergents, particulièrement vers l’Asie, est prévue dés l’officialisation. Celle-ci est attendue début 2013.

10 000 étudiants attendus

L’objectif de la nouvelle entité étant de rayonner bien au-delà des frontières hexagonales. Mieux encore d’intégrer le top 15 européen. Une ambition légitime au regard des moyens mis à la disposition de la
structure. À savoir un budget de 83 millions d’euros et un potentiel de 159 enseignants-chercheurs. En clair les grands moyens pour accueillir quelques 10 000 étudiants et devenir donc la référence française à l’échelle européenne. Ainsi les équipes de recherche regroupées deviendront le premier groupe français en sciences de gestion.

« Kedge business school » c’est donc tout aussi bien « Key business school ». Pour avoir son avenir « clé en main » ou presque tant la philosophie et la qualité de l’enseignement sont synonymes de réussite sur le marché du travail. Surtout au regard des multiples liens noués avec les pays étrangers. Un singulier raccourci car plus que jamais « qu’importe le voyage pourvu que l’horizon soit vaste ».


Partager cet article

Commenter cet article