Jeudi 26 Novembre 2020

Chloë Sevigny, enceinte, déclare que l'interdiction des partenaires dans les salles d'accouchement provoquée par un coronavirus est pénible


closeVideoFox News Flash: les titres phares du divertissement pour le 24 marsFox News Flash: les titres phares du divertissement et des célébrités sont ici Découvrez ce qui clique aujourd'hui dans le divertissementRecevez toutes les dernières nouvelles sur le coronavirus et plus encore quotidiennement dans votre boîte de réception

Inscrivez-vous iciChloë Sevigny s'exprime après l'annonce que les hôpitaux presbytériens de New York ont ​​interdit la présence de partenaires dans les salles d'accouchement afin de ralentir la propagation du coronavirusKELLY RIPA PARTAGE LA LISTE «C'EST OK / C'EST PAS OK» POUR CONSEILLER LES SUIVANTS PENDANT L'ÉVOLUTION DU CORONAVIRUSL'actrice de 45 ans, qui attend un enfant, a partagé lundi ses réflexions sur la question sur Instagram

Chloë Sevigny, enceinte, déclare que l'interdiction des partenaires dans les salles d'accouchement provoquée par un coronavirus est pénible

"# Enceintesincoronatime", a écrit Sevigny en légende "J'espère que toutes les familles qui attendent trouvent un peu de calme Les nouvelles d'aujourd'hui à New York ont ​​été très pénibles pour tous

"Au milieu de l'épidémie de coronavirus, RAPPER 50 CENT EXHORTE LES BRISEURS DE PRINTEMPS À RENTRER À LA MAISON: «CE N'EST PAS SÛRLe message contenait également une paire de photos de Sevigny portant un t-shirt blanc et un voile, caressant son ventre L'interdiction des partenaires est entrée en vigueur lundi, comme annoncé sur le site New York-Presbyterian "A cette époque, aucun visiteur, y compris les partenaires de naissance et les personnes de soutien, n'est autorisé pour les patientes obstétricales ", a indiqué le communiqué en ligne

CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR L'APPLICATION FOX NEWSLa déclaration a poursuivi: "Nous comprenons que cela sera difficile pour nos patients et leurs proches, mais nous pensons que c'est une étape nécessaire pour promouvoir la sécurité de nos nouvelles mères et de nos enfants"